points de broderie

Points de broderie
 
Il existe une très très grande variété de points de broderie : Ci dessous une liste restrictive mais néanmoins intéressante des différentes techniques de broderie utilisées de nos jours :
 
 

Le point de croix

Très répandu dans le monde entier, le point  forme un « X », brodé d'après un diagramme (grille) de point compté, ou sur une toile pré-imprimée. Pour réussir un ouvrae au point de croix, il est essentiel  que tous les points se fassent dans le même sens. Une brodeuse au point de croix s'appelle une "crucifiliste",
 

Le petit point

Une toile à canevas peinte à plus ou moins large maillage est remplie de petits points, (points obliques)
Ce point est utilisé pour la tapisserie de fauteuils, coussins, cordon de sonnette avec comme fils de la laine à tapisserie (laine d'aubusson ou similaire).
 

Le passé empiétant. (peinture à l'aiguille)

La broderie au passé empiétant imite la peinture à l'aquarelle (Chine, Europe). L'utilisation d'un seul brin, très souvent de soie, implique une charge de travail nettement supérieure. Les variantes de techniques sont nombreuses mais l'une des plus spectaculaires reste sans doute la broderie « double face » toujours exécutée en Chine. Aujourd'hui, elle compte plusieurs variétés : la broderie sur un seul côté, la broderie présentant de chaque côté les mêmes dessins et couleurs, la broderie aux dessins et couleurs différentes des deux côtés...

En occident la peinture à l'aiguille connaît un regain d'intérêt significatif auprès du grand public.
(voir photo en bas de page)
 

La broderie en relief

Sous cette terminologie se rassemblent en réalité de nombreuses techniques dont le point commun est le relief important de l'ouvrage fini. Comme la broderie au ruban.

 
La broderie au ruban

Encore appelée broderie rococo, la broderie au ruban est une technique née en France au 17ème siècle, dans laquelle on ne brode plus à l'aide de fils, mais à l'aide de rubans de différentes largeurs, souvent en soie.

Les points utilisés sont souvent ceux de la broderie au fil, mais il existe également des points spécifiques, où l'on exploite la largeur importante du ruban.
 

Blackwork  

Exemple de blackwork Aux XVIe et XVIIe siècles des toiles de lin blanc étaient brodées avec de la soie noire. Motifs réguliers et réversibles, ces tissus servaient à la confection des vêtements.

 

Aujourd'hui le plus souvent sur étamine cette broderie sert à orner des petits ouvrages ou des broderies plus compliquées en jouant sur l'épaisseur des fils utilisés. (voir photo en bas de page). 
  

Les jours

Les jours qui se subdivisent en jours à fils tirés et jours à fils serrés. Les techniques sont nombreuses et particulièrement conservées en Europe centrale. (le hardanger)
 
Broderie Richelieu

Sur toile de lin ou de coton, des figures au bord festonné sont raccordées entre elles par des brides, puis le tissu est découpé. (voir photo en bas de page)

 
Bien évidemment, les types de broderies évoquées ci dessous ne sont pas les seules utilisées dans le monde mais celles mentionnées sont les plus pratiquées en France
 
Peinture à l'aiguilleBroderie RichelieuBlackwork